DEMAIN LA MISSION DE LA SOCIÉTÉ DU SACRÉ-CŒUR ?

DEMAIN LA MISSION DE LA SOCIÉTÉ DU SACRÉ-CŒUR ?

Ce sera l’évènement de l’année pour la Famille du Sacré-Cœur au sens large, dont nous faisons partie, et un moment capital dans l’histoire de la Société du Sacré-Cœur.

Du 8 novembre au 2 décembre prochains, les déléguées des religieuses du Sacré-Cœur du monde entier se réuniront en Chapitre général spécial sur l’avenir de leur mission pour tenter de répondre au double défi que leur pose la baisse de leurs effectifs les changements de notre monde.

Sr Isabelle Lagneau, l’une des quatre Conseillères générales de Sr Barbara Dawson, la supérieure de la Société du Sacré-Cœur a aimablement consenti à nous préciser les conditions de cet évènement.

« Selon nos Constitutions (§160), un chapitre spécial est convoqué, dans des circonstances exceptionnelles, par la Supérieure générale avec l’accord de la majorité des Provinciales. Ce n’est donc pas un chapitre d’élection de la supérieure générale.  

Ce chapitre « spécial » qui sera officiellement ouvert le 10 novembre prochain, portera sur deux questions très précises. Elles avaient été posées au chapitre de 2016, et concernent le gouvernement de la Société et le partage de ses ressources. Nous allons chercher une organisation mieux adaptée à notre nombre qui diminue et à ce monde en profond changement pour mieux répondre à l’appel de Dieu et à notre mission.

Un chapitre de discernement

Préparé depuis quasiment 5 ans par de nombreux groupes et commissions et par toutes les rscj dans le monde, leurs collaborateurs et beaucoup de membres de la famille du Sacré-Cœur, ce sera un chapitre de discernement. Chaque province a envoyé les fruits de ses travaux ce qui donné lieu à l’élaboration d’un document de synthèse remis aux capitulantes. Celles-ci, dans la mesure où il s’agit d’une démarche de discernement spirituel, seront comme en retraite, disponibles pour écouter l’Esprit à travers leurs échanges et leurs travaux. Nul ne sait quelles en seront les conclusions.

Initialement prévu pour février 2021 en  « présentiel », le chapitre a dû être reporté à cause de la pandémie. Il se déroulera finalement intégralement par  Zoom, du 8 novembre au 2 décembre et réunira environ 70 capitulantes qui se retrouveront soit en assemblée plénière (de midi à 15 h heure de Rome), soit en groupes, avec des alternances de jours de réflexion personnelle et de prière. Il sera facilité par une sœur Missionnaire de Notre Dame d’Afrique et une laïque qui sera son assistante.

Une prouesse technique

Une équipe technique s’est spécialement occupée d’organiser tous les aspects techniques pour assurer la bonne qualité des communications, la confidentialité et le bon déroulement des échanges.

Les capitulantes ont suivi plusieurs formations pour être à l’aise avec l’utilisation de Zoom. Le souhait est que chacune trouve le moyen de quitter sa vie ordinaire et son travail (beaucoup suivront le chapitre depuis un lieu séparé de leur communauté habituelle) pour trouver le silence et la paix nécessaires au discernement.

Une équipe de liturgie est chargée d’introduire et de conclure les travaux par des temps de prière. Une « salle de prière » en ligne sera ouverte avant les sessions et après, pour que les capitulantes qui le désierent puissent se retrouver pour prier ensemble. Il est aussi prévu des « salles » de conversation libre en dehors des assemblées.

 Pour les assemblées plénières nous avons mis au point un protocole de prise de parole qui devrait nous permettre de nous écouter et d’échanger en profondeur.

L’ouverture à tous

Le chapitre pourra être suivi sur un site dédié sur Internet : depuis www.rscjinternational.org

Début novembre il devrait être mis à jour quotidiennement. Et, au fur et à mesure du chapitre, des interviews et articles devraient y être publiés à l’attention de toutes et tous.

Trois messes en particulier  seront retransmises sur le site international et sur YouTube: Le 10 novembre à midi heure de Rome depuis la maison mère à Rome, le 21 novembre à midi depuis Joigny et le 2 décembre à 13h heure de Rome (depuis le Mexique).

Nous invitons tous nos amis et les membres de l’AMASC à s’y associer et comptons sur leur prière pour que les fruits de nos travaux servent notre mission de faire connaître l’amour du Cœur de Jésus par le service de l’éducation “.