Projets communs de solidarité

LES PROJETS COMMUNS DE SOLIDARITÉ AMASC-RSCJ

« La coopération avec la Société du Sacré-Cœur dans ses tâches et ses options variées » est clairement désignée par nos statuts comme un moyen privilégié pour permettre aux membres de l’AMASC de contribuer à la construction d’une société plus juste et plus cohérente (Cf. Art 3-2-b).

Aussi de nombreuses anciennes ont-elles à cœur d’apporter un soutien aux rscj, au sein de leurs associations nationales ou dans le cadre de l’AMASC. Cet engagement témoigne de la réalité du lien qui les rattache à la famille du Sacré-Cœur, mais aussi de leur fidélité aux valeurs de partage et de responsabilité qu’elles ont reçues.

Il est de tradition que les présidentes de l’AMASC nouvellement élues rendent visite à la Mère supérieure du Sacré-Cœur et lui proposent de s’associer au développement d’une œuvre missionnaire des rscj.

A Rome, un Fonds de Solidarité de la Maison Mère (FSMM) reçoit les appels de religieuses sollicitant un financement pour des projets particuliers avec l’accord de leur Provinciale. Avant toute décision de subvention, l’économat général les apprécie selon des critères très précis : ils doivent notamment avoir pour but de permettre aux personnes aidées d’accéder à l’autonomie. En outre, pour des questions de justice entre les différentes appelantes, il ne peut être question de subventionner toujours les mêmes…

Plusieurs dizaines de milliers d’euros sont ainsi redistribués chaque année, provenant de provinces plus favorisées ou de généreux donateurs qui sont associés au développement de ces projets mais n’ont pas la responsabilité de leur conduite.

Les projets de solidarité proposés aux anciennes de l’AMASC ressortent souvent de cette sélection que la Maison Mère effectue annuellement.

Les Congrès mondiaux présentent généralement les résultats de ce qui a été entrepris.